• entrepreneurs & politician lobbying firm
  • Les relations sociales et institutionnelles entre l’Union européenne et l’Afrique subsaharienne

    02/06/2020

    Le lobbying international en Afrique et la relation historique avec l’Europe

     

    L’Europe possède une longue histoire avec le continent africain, en matière de colonisation et d’impérialisme. Ce riche passé a transformé les fonctions du gouvernement, les ressources, les identités culturelles et les relations au sein de l’immense continent, aussi bien dans la région du Maghreb qu’en Afrique subsaharienne.

     

    À ce jour, l’Europe n’a toujours pas renoncé à ses colonies africaines sur le plan social, puisque le Royaume-Uni et l’Europe occidentale continentale ont toujours la mainmise sur une grande partie des ressources de leurs anciennes colonies. Cependant, au cours des dernières années, l’objectif a été de se concentrer à la fois sur le capital politique et l’énergie diplomatique.

     

    La science politique au service du lobbying, des opportunités commerciales et de l’économie

     

    Si l’ensemble de l’Europe occidentale a eu un grand impact politique en Afrique subsaharienne, le Royaume-Uni et la France, en particulier, ont eu un poids exceptionnel sur le continent en raison du nombre de colonies qu’ils y possédaient autrefois. Bien que l’Afrique reste l’un des continents les plus pauvres du monde, de nombreuses économies en plein développement ont offert des opportunités à la France dans sa recherche de partenaires commerciaux potentiels.

     

    Pour que des pays comme la France puissent continuer à entretenir des relations commerciales avec l’Afrique, il est nécessaire que l’Afrique reste stable en termes de sécurité et de pratiques antiterroristes. Le président de la République française, M. Macron, a clairement affirmé que la jeunesse africaine est une priorité, aussi bien en matière de l’éducation des femmes que dans les domaines de l’esprit d’entreprise et la mobilité. En définitive, le secteur privé et l’innovation permettront une plus grande mobilité de l’emploi au sein du continent africain, ce qui créera davantage d’opportunités commerciales avec l’Europe, entraînant en retour une plus grande relance de l’économie pour les deux régions.

     

    Le lobbying ne doit pas seulement tenir compte des seuls intérêts personnels ou de la participation de la jeunesse, mais plutôt proposer une vision globale de l’énergie durable, de l’économie numérique, de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la finance. Toutes ces catégories sont intimement liées les unes aux autres en raison de l’objectif final qui consiste à investir dans des secteurs de l’économie afin de créer une production d’énergie plus décentralisée et des environnements commerciaux adaptés aux grands projets d’infrastructure énergétique à base monétaire.

     

    La diplomatie privée et efforts politiques des entreprises

     

    Ces dernières années, de nombreux pays africains ont fait appel à des cabinets de conseil européens pour obtenir de l’aide dans le cadre de campagnes présidentielles et de politiques générales. Au Maghreb, en Afrique subsaharienne, au Nigeria, ainsi qu’en Égypte et au Maroc, des fonds importants ont été investis, atteignant parfois 10 millions de dollars US, dans des campagnes actives de lobbying ainsi que dans des cabinets d’avocats et des sociétés de relations publiques, afin d’attirer l’attention des médias et des gouvernements européens.

     

    Les actions de lobbying n’ont pas seulement lieu dans un cadre social de négociation commerciale entre entrepreneurs et politiciens, mais aussi entre groupes missionnaires et les ONG.

     

    L’importance du terrorisme sur le continent africain et l’intervention européenne

     

    La France entretient une relation particulière avec le continent africain en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, en raison du soutien qu’elle apporte au groupe politique du G5, composé du Brésil, de la Chine, de l’Inde, du Mexique et de l’Afrique du Sud, tous considérés comme des pays dont l’économie est en pleine croissance et qui occupent donc une position puissante dans le monde de la géopolitique et de l’économie.

     

    La France a également contribué à la création de programmes consacrés aux stratégies de maintien de la paix et de la sécurité en Afrique, car ces activités contribuent également à maintenir la paix en France. Pour ce faire, elle propose non seulement des idées et des ressources à divers pays africains, mais aussi des formations aux citoyens des pays africains francophones dans des domaines allant de la piraterie maritime à la cybersécurité.

     

    L’avenir de l’Afrique et de ses relations avec l’Europe

     

    En fin de compte, un nouvel accord doit être conclu entre l’Afrique et l’Europe, car l’Afrique a besoin de solutions qui ne soient pas tributaires des idéologies occidentales. Des demandes et des objectifs existent également en ce qui concerne les possibilités d’emploi pour les jeunes, les investissements dans la création d’entreprises, l’arrêt de l’exploitation au sein du continent, la création d’un environnement politique cohérent qui puisse être développé et homogène, des partenariats dans le but de proposer des réformes, la création de structures et d’institutions mondiales, la promotion des investissements privés, ainsi qu’une compréhension du féminisme africain. De fait, tous les citoyens doivent pouvoir s’épanouir pleinement afin que les accords et les idéologies puissent être mis en œuvre.

    Apprenez-en plus sur Lobbying Africa et suivez @ LinkedInTwitterInstagram and Facebook.

    FACEBOOK
    TWITTER
    YOUTUBE
    LINKEDIN
    INSTAGRAM

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Latest News