• entrepreneurs & politician lobbying firm
  • Top 5 Business Challenges For Government Consulting Firms

    Les 5 plus grands défis d’affaires pour les firmes de consultation gouvernementale

    27/08/2019

    Les propriétaires d’entreprise seront d’accord avec ceci :

    Les firmes de consultation gouvernementale ne sont pas toutes créées égales.

    Alors que certaines sont vraiment bonnes pour protéger et faire avancer les intérêts de leurs clients, d’autres ne font qu’espérer un résultat positif. Par conséquent, alors que ces premières peuvent aider une entreprise à engranger de gros profits, les dernières finiront peut-être par perturber les opérations de leurs clients.

    Alors comment pouvez-vous faire la différence entre les deux ?

    En prenant en compte comment votre firme de consultation gouvernementale en Afrique s’attaque aux défis mentionnés ci-dessous. Bien qu’il y en ait plusieurs — 5, pour être précis —, ces défis sont si difficiles que seules les firmes conditionnées et professionnelles peuvent s’en sortir avec leur réputation intacte.

    1-  Concurrence accrue

    Si votre firme de consultation gouvernementale n’est pas assez grande, n’a pas un profil établi dans l’industrie et n’a pas de modèle d’affaires perturbateur, elle fera face à plusieurs difficultés dans son parcours pour rester compétitive économiquement.

    C’est bien sûr parce qu’en plus des firmes déjà établies, l’arrivée des nouvelles technologies signifie que même les nouvelles firmes peuvent s’attaquer à plus grosses qu’elles sur le marché. Par conséquent, les firmes qui n’ont pas quelque chose de distinctif à offrir se débattront pour rester compétitives.

    2-  Pression pour réduire le prix des services

    Qu’arrive-t-il lorsque l’acheteur est unique, mais les vendeurs sont plusieurs ? Eh oui : le prix du produit que les deux côtés se marchandent pique du nez. Même si c’est une description simpliste du fonctionnement du monde, c’est assez efficace lorsque vient le temps de définir les défis auxquels les firmes font face.

    Par contre, ce n’est pas seulement la concurrence qui force les firmes à réduire les prix de leurs services.

    À cause de la mondialisation, il y a une solution moins chère et une version plus efficace de presque toutes les technologies du monde. Ça signifie qu’alors qu’une firme peut vous offrir un service à prix élevé, une autre — en utilisation une technologie plus efficace — pourrait vous facturer un tarif beaucoup plus bas pour le même service.

    3-  Changements dans les comportements des acheteurs

    Dans le bon vieux temps de la consultation gouvernementale, les acheteurs se fiaient aux recommandations de bouche à oreille pour embaucher une firme. Par contre, avec l’explosion de l’internet et l’arrivée d’une abondance de sites de médias sociaux, les acheteurs d’aujourd’hui utilisent des canaux non traditionnels pour embaucher (et congédier) des firmes de consultation.

    De plus, même la façon d’avoir des références a changé.

    De nos jours, les gens donnent des références sur des firmes qu’ils n’ont pas eux-mêmes utilisées – mais sur lesquelles ils ont entendu de bonnes choses sur les médias sociaux et dont la stratégie de marketing en ligne les a inspirés. Alors les firmes qui veulent attirer des clients n’ont pas le choix d’investir du temps et de l’argent dans la construction de leur profil en ligne.

    4-  Le marché est devenu très imprévisible

    Que vous parliez d’affaires ou de politique, nous vivons à une époque de transition. D’un côté, les fusions ont lieu à un rythme jamais vu auparavant. De l’autre, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine — qui est autant à propos de la politique que des affaires — cause un bouleversement dans les marchés mondiaux.

    Le cas du marché de la consultation est semblable.

    Les firmes des années passées savaient qu’elles avaient seulement besoin de contacts interpersonnels pour acquérir et garder des clients. Les firmes d’aujourd’hui, par contre, doivent en découdre sur le champ de bataille très ouvert qu’est l’internet. Ceux qui profitent de ce chaos sont les acheteurs qui attendent sur les lignes de côté et choisissent le gagnant lorsque la bataille est terminée.

    5-  Besoin d’évolution constante

    L’arrivée de nouvelles technologies et techniques sur le marché a placé les firmes de conseil en gestion devant un dilemme. Elles savent que si elles veulent suivre le rythme des temps en constants changements, elles n’ont pas le choix d’adopter de nouvelles technologies, ou leur compétiteur le fera.

    Par contre, adopter une nouvelle technologie n’est pas aussi facile que ça peut sembler sur papier.

    En plus de nécessiter un investissement financier, l’adoption de nouvelles technologies signifie qu’une firme devra affecter du personnel à du travail non facturable. Ou, si elle décide d’embaucher des talents lucratifs de l’extérieur, la firme aurait à payer le gros prix. Comme vous le devinez sûrement, aucun de ces choix n’est enviable.

    Apprenez-en plus sur Lobbying Africa et suivez-nous @ LinkedIn, TwitterInstagram and Facebook.

    FACEBOOK
    TWITTER
    YOUTUBE
    LINKEDIN
    INSTAGRAM

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Latest News