• entrepreneurs & politician lobbying firm
  • Les 10 principales causes de faillites d’entreprises en Afrique

    30/09/2019

    Il n’y a pas de quoi se réjouir. Selon un article paru dans le quotidien américain USA Today, 80% des entreprises font faillite avant la fin de leur première année d’activité. Autrement dit, pour 8 entrepreneurs sur 10, monter sa société, et la faire prospérer, développer un produit ou un service et, enfin, transformer ses rêves en réalité, se révèlent être un échec.

    Mais pour quelles raisons ? Pour quelles raisons ces aventures se terminent-elles en faillites ? Ou, pour poser la question autrement, quelles sont les mesures que les 20 % qui réussissent ont mises en œuvre afin de pouvoir franchir le cap fatidique de la première année d’activité ?

    Il existe un moyen très simple de le savoir : identifier les raisons de l’échec des autres 80 %.

    1 : Être déconnecté de sa clientèle

    Lorsqu’un entrepreneur pressent que son idée est bonne, il a tendance à s’enfermer dans sa bulle – car il imagine, à tort, qu’il vaut mieux développer son idée tout seul. C’est malheureusement l’une des raisons pour lesquelles nombre d’entreprises font faillite. Les chefs d’entreprise s’impliquent tellement dans le développement de leur idée ou de leur concept qu’ils en oublient de prendre en compte les désirs de leurs clients.

    2 : Ne pas apporter de valeur ajoutée sur le marché

    Comme nous l’apprend Entrepreneur.com, il n’y a jamais eu autant d’entrepreneurs qu’aujourd’hui. Est-ce que cela veut pour autant dire que se lancer aujourd’hui est une mauvaise idée ?

    Si, de par le passé, vous aviez en face de vous 5 000 concurrents, vous aurez plutôt aujourd’hui 50 000 entreprises ou personnes contre lesquelles vous devrez vous confrontez. Votre entreprise ne réussira que si elle propose un produit ou un service unique.

    3: Être incapable de mieux communiquer

    La plupart des entrepreneurs échouent parce qu’ils sont incapables de communiquer leurs propositions de valeur de manière convaincante, concise et (surtout) limpide. Si, par exemple, votre client parle russe, pourquoi essayer de parler français avec lui ? Apprenez les rudiments de la langue et mettez-les en application lors de vos discussions commerciales.

    4: Prendre les mauvaises décisions

    Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi des personnes telles que Lance Armstrong, Mike Tyson ou Aaron Hernandez ont échoué à la fin de leur carrière ? Parce qu’elles ont pris de mauvaises décisions.

    Se saborder soi-même à cause d’une mauvaise décision est si courant que nous avons presque tendance à considérer qu’il s’agir de quelque chose de normal. C’est en fait tout à fait le contraire !

    5: Être dans l’incapacité d’identifier un modèle économique rentable

    Quels que soient les atouts de votre projet, votre entreprise échouera si ses revenus ne dépassent pas ses coûts. Il s’agit d’une loi fondamentale, et sans doute même la plus importante.

    Par conséquent, que vous recherchiez des opportunités d’investissement en Afrique ou que vous souhaitiez entrer dans le capital d’une société en phase de lancement en Asie, assurez-vous tout d’abord de la fiabilité de votre modèle économique.

    6: Des études de marché insuffisantes

    Cela peut sembler invraisemblable, mais un nombre étonnamment élevé de chefs d’entreprise en herbe ne prêtent pas suffisamment attention aux études de marché.

    Cela les prive de connaissances clés, à savoir l’ampleur du marché, sa dynamique et les améliorations qu’ils peuvent y apporter. L’absence d’études de marché conduit invariablement à l’échec de leur activité.

    7: Une mauvaise gestion financière

    En plus d’avoir des modèles de coûts erronés, de nombreux chefs d’entreprise se tournent vers des projections financières trop optimistes et estiment mal les frais généraux élevés qui peuvent impacter leur entreprise. Il n’est pas surprenant qu’une telle attitude laxiste à l’égard des aspects financiers de leur entreprise les conduit le plus souvent tout droit à l’échec.

    8: Trop se concentrer sur les événements externes

    Les événements externes sont des événements qu’aucun PDG – pas même Bill Gates – ne peut contrôler. Il s’agit notamment de modifications des politiques fiscales, de fluctuations des taux de change ou de krachs boursiers. Par conséquent, si vous êtes chef d’entreprise, vous feriez bien mieux de porter moins d’attention aux aspects du marché que vous ne pouvez pas contrôler, et vous concentrer plutôt sur les activités de votre entreprise.

    9: Absence de planification appropriée

    Lorsque vous définissez les objectifs de votre entreprise, assurez-vous de disposer d’un plan sensé et objectif vous permettant de les atteindre. En l’absence d’une telle planification, vous avancerez toujours à l’aveuglette.

    10: Absence de responsabilisation

    S’il n’y a pas de responsabilité dans votre entreprise, vous ne pouvez demander des comptes à personne si les choses commencent à se détériorer. Par conséquent, qu’il s’agisse d’un partenaire ou d’un employé au plus bas niveau, tout un chacun doit se sentir responsable du succès d’une entreprise.

     

    Apprenez-en plus sur Lobbying Africa et suivez-nous @ LinkedInTwitterInstagram and Facebook.

    FACEBOOK
    TWITTER
    YOUTUBE
    LINKEDIN
    INSTAGRAM

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Latest News