• entrepreneurs & politician lobbying firm
  • Comment les grandes entreprises contrôlent les gouvernements

    24/10/2019

    Selon une enquête menée par la chaîne de télévision américaine CNBC, l’opinion publique, dans 7 des 13 pays les plus développés au monde, demeure fermement convaincue que les grandes entreprises influencent les gouvernements afin de faire valoir leurs intérêts. Autrement dit, selon les personnes interrogées, ces sociétés influentes « tricheraient » en contrôlant les gouvernements.

    Cette opinion n’est pas complètement erronée. Qu’il s’agisse de diluer une politique fiscale qui aurait le potentiel de menacer les profits si elle entrait en vigueur sous sa forme originale ou de chercher de nouveaux débouchés commerciaux, les grandes entreprises ont recours aux lobbyistes pour influencer les gouvernements en fonction de leurs avantages et, ce faisant, augmenter leurs profits.

    Et il appartient aux groupes de pression de faire pencher la balance afin de se faire les porte-paroles des citoyens. Voici comment elles procèdent :

    1. Rendre le marché compétitif

    Imaginez un scénario dans lequel plusieurs groupes de pression tentent d’influencer un gouvernement au nom de leurs clients. Aucun de ces groupes ne sera capable de s’assurer la totalité du gâteau. Que ces groupes le veuillent ou non, ils devront se contenter d’une influence, certes existante, mais néanmoins partielle.

    En l’occurrence, aucune grande entreprise, quelle que soit sa taille, ne possède à elle seule suffisamment de pouvoir pour dominer l’ensemble du marché. Si c’était le cas, elles augmenteraient artificiellement les tarifs de leurs produits et de leurs services au détriment des consommateurs. Et en retour, cela laisserait le champ libre aux entreprises concurrentes, qui pourraient offrir les mêmes produits ou services à un prix inférieur, comblant ainsi le vide.

    2. Protéger le grand public

    Sur la base de l’exemple ci-dessus, que pensez-vous qu’il se passerait si, par exemple, une seule entreprise d’approvisionnement alimentaire contrôlait 90 % du marché ? La réponse est simple : les premiers à en souffrir seraient les consommateurs qui seraient obligés d’accepter les hausses des prix.

    C’est typiquement ce genre de scénario de monopole que les cabinets de lobbying tentent d’éviter. Ils veillent ainsi à ce que le pouvoir économique soit réparti non pas verticalement mais horizontalement au profit d’un grand nombre d’entreprises dont le fait de faire partie d’un marché les oblige à rester compétitives et à offrir des biens à des prix abordables pour le grand public.

    3. Établir des politiques favorables au plus grand nombre

    La principale raison pour laquelle les gouvernements écoutent les grandes entreprises est que ces dernières emploient les personnes qui font également partie de l’électorat. En un certain sens, il s’agit d’une faiblesse des gouvernements que les groupes de pression mettent à profit pour les forcer à mettre en place des politiques favorables au plus grand nombre.

    Prenons un exemple. Supposons qu’un gouvernement propose une politique visant à interdire la consommation de combustibles fossiles dans une région où une raffinerie de pétrole emploie une part importante de la population. Dans un tel scénario, le groupe de pression peut avoir recours à diverses méthodes (telles que la propagande, des pressions sur la société civile, le recours à des opinions de tiers) pour empêcher le gouvernement de mettre en œuvre sa politique.

     

    En conclusion

    Tout comme dans le reste du monde, les cabinets d’experts-conseils en affaires gouvernementales en Afrique ont également pour but de protéger les intérêts des entreprises. Comme nous l’avons montré plus haut, influer sur les marchés, c’est également, par extension, prendre en charge la population employée par ces entreprises. Par conséquent, bien qu’il soit impossible de tracer une ligne directe entre le travail des groupes de pression et la façon dont elles sont censées profiter à tous, il existe des moyens complexes grâce auxquels ces groupes peuvent tous nous aider.

     

    Apprenez-en plus sur Lobbying Africa et suivez-nous @ LinkedInTwitterInstagram and Facebook.

    FACEBOOK
    TWITTER
    YOUTUBE
    LINKEDIN
    INSTAGRAM

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Latest News